La-plume-de-NaNa

La-plume-de-NaNa

Ce vendredi

Ce vendredi soir

 

 

 

 

 

 

 

Ne m'en voulez pas trop mon cœur s'est arrêté

 

 

 

 

 

Dans chacun des mes membres mon sang s'y est bloqué

 

 

 

 

 

Mon regard éberlué qui d'un coup s'est figé

 

 

 

 

 

Et des larmes profondes se sont mises à couler

 

 

 

 

 

Ma chair fut envahie par des frissons glacés

 

 

 

 

 

Mes mains et mes jambes refusant de porter

 

 

 

 

 

Mon souffle court qui ne pouvait plus s'apaiser

 

 

 

 

 

Dans ma bouche entrouverte les cris restaient cachés

 

 

 

 

 

Ma gorge si petite tant elle était serrée

 

 

 

 

 

Mon esprit envahit par de sombres pensées

 

 

 

 

 

Mon cerveau incapable de pouvoir commander

 

 

 

 

 

Mes oreilles déchirées semblaient presque arrachées

 

 

 

 

 

 

Par ces bruits si violents que lancent les armées

 

 

 

 

 

Ils venaient d'arriver et de se faire sauter,,,

 

 

 

 

 

 

 

NaNa